Êtes-vous hypnotisable ?

Les gens se demandent parfois s’ils peuvent être hypnotisés, s’ils sont hypnotisables ou pas. Et, incroyable mais vrai : certains hypnotiseurs et hypnothérapeutes semblent encore croire que seul un pourcentage des personnes peuvent être hypnotisées. C’est ce qu’ils enseignent dans leurs livres, leurs cours, sites web ou séminaires. L’origine de cette idée fausse peut être attribuée aux échelles d’hypnotisabilité (ou suggestibilité).

Deux des plus populaires sont celles Stanford (créée en 1959) et celle de Harvard (créée en 1962). Sur la base des tests effectués, les chercheurs impliqués dans la création de ces échelles ont conclu que 5% des personnes ne peuvent être hypnotisées et que seulement environ 10% peuvent éprouver des phénomènes de transe profonde, avec des hallucinations auditives et visuelles, ainsi que la capacité de rester hypnotisé les yeux ouverts.

 Si vous n’êtes pas familier avec les phénomènes hypnotiques, les hallucinations visuelles peuvent être des « hallucinations positives » – lorsque vous voyez quelque chose qui n’est pas là physiquement – ou des « hallucinations négatives » – lorsque vous ne voyez pas quelque chose qui se trouve en face de vous. Il est bon de garder à l’esprit que nous voyons souvent ce que nous nous attendons à voir. Il en va de même avec les hallucinations auditives, qui se produisent lorsque ce que vous entendez subjectivement est différent de la réalité sonore.

Maintenant, posez-vous une question : vous est-il jamais arrivé de chercher quelque chose, par exemple les clés de votre voiture, alors qu’elles étaient juste en face de vous ? Ceci est un exemple du phénomène de transe profonde qu’on appelle « hallucination négative ». Bien sûr, si vous recherchez les clés, vos yeux étaient très certainement ouvert, et, selon ces échelles de hypnotisabilité, vous étiez dans une transe très profonde. Ceci étant, avez-vous l’impression que vous étiez à proprement parler dans une « transe profonde » ?

Peut-être vous avez eu également l’expérience de quelqu’un qui vous appelle par votre prénom, mais que vous étiez si profondément absorbé dans d’autres pensées que vous n’avez simplement pas entendu cet appel ? Cela arrive souvent avec les enfants. Ils sont tellement absorbés dans leurs jeux ou lectures que, pendant un certain temps, ils perdent la conscience du monde extérieur – ou plutôt, que le monde extérieur devient une partie de leur réalité subjective. Ceci est une forme d’hypnose.

Quelques phénomènes hypnotiques communs

Distorsion du temps

Vous éprouvez le phénomène de distorsion du temps lorsque le passage du temps semble plus lent ou plus rapide que ce qu’il est en réalité. En un sens, puisqu’il faut beaucoup moins de temps pour penser une action que pour la réaliser, vous pouvez accomplir en esprit beaucoup plus de choses qu’en les réalisant effectivement. En esprit, vous pouvez être n’importe où en un instant, et vous pouvez accomplir n’importe quoi en un instant.

Nous avons tous connu des expériences où le temps semblait filer. Au contraire, si vous attendez que l’eau dans votre casserole arrive à ébullition ou que vous vous trouvez dans la queue d’un bureau de poste, le temps semble s’étendre et ralentir. Lorsque vous êtes très occupé ou que vous prenez beaucoup de plaisir et êtes plongé dans une activité passionnante, le temps passe vite et vous vous demandez où il a filé !

Amnésie (oubli)

L’amnésie est un autre phénomène hypnotique typique. Vous est-il jamais arrivé de faire ou dire quelque chose et de l’oublier même si l’action s’est produite un instant auparavant, au beau milieu d’une conversation ? Cela arrive naturellement quand, une fois l’action effectuée, vous focalisez votre attention sur quelque chose d’autre, sans rapport. Votre esprit se fixe sur un autre sujet et vous oubliez ce qui vient de se passer.

Lorsque les hypnotiseurs veulent créer l’amnésie par rapport à ce qui vient de se produire au cours de la session, par la forme de l’hypnose conversationnelle, ils utilisent la même méthode qui ce qui se produit naturellement. Avant de vous laisser retourner entièrement à votre conscience normale, ils détournent votre attention sur quelque chose d’autre, et vous oubliez ce que vient de se passer.

Si vous prêtez attention à ces expériences dans votre vie quotidienne, vous prendrez conscience de toutes les sortes de phénomènes hypnotiques que nous ressentons naturellement – même la catalepsie.

Catalepsie

La catalepsie se produit quand une partie d’un corps agit comme se elle était gelé dans l’espace, rigide, en général dans une position inhabituelle, et pendant un moment que vous n’êtes pas conscient de cette partie de votre corps. Pendant un moment, vous étiez si profondément plongé dans vos pensées, que lorsque votre attention revient au monde extérieur, vous êtes surpris de constater que votre bras flottait en face de vous ou qu’il était simplement placé dans une position, peut-être levé vers votre visage, et vous n’avez même pas remarqué le moment où cela s’est produit.

Peut-être avez-vous déjà connu cette expérience où, en allant dans une autre pièce à la recherche de quelque chose, vous vous mettez à penser à autre chose en chemin et, une fois sur place, vous ne pouviez pas se souvenir de ce que vous étiez venu faire là ? A présent, vous commencez peut-être à réaliser que ces différents phénomènes hypnotiques impliquent une certaine forme de distraction mentale – votre corps fait une chose, et votre esprit est concentré sur autre chose. Si vous êtes ailleurs mentalement, bien sûr, vous n’êtes pas au courant de ce qui se passe avec votre corps et que vous rencontrez toutes sortes de phénomènes hypnotiques.

Analgésie et anesthésie

L’analgésie et l’anesthésie sont deux phénomènes plus hypnotiques. Peut-être il y avait un moment où vous avez eu un terrible mal de tête ou que vous avez expérimenté une autre douleur… et puis quelque chose s’est passé qui a absorbé votre attention : peut-être vous aviez une conversation téléphonique intéressante ou que vous regardiez un bon film – et pour un moment, vous étiez complètement libre de la douleur. Vous étiez complètement ignorant même de toutes les sensations dans votre corps – et vos yeux étaient grands ouverts tout du long.

L’hypnotisabilité n’existe pas

Il y a beaucoup de phénomènes plus hypnotiques et il faut simplement souligner qu’à peu près tout ce que les gens peuvent expérimenter lorsqu’ils sont hypnotisés par un hypnotiseur professionnel, ils l’ont aussi connu à un moment donné dans le cadre de leur vie quotidienne normale.

Puisque le terme « hypnose » est utilisé pour décrire un état de suggestibilité accrue, un état d’esprit dans lequel la porte de votre subconscient est assez ouvert pour que les idées puissent lui être suggérées, absolument tout ce qui est dans votre subconscient aujourd’hui est arrivé là par une certaine forme d’hypnose.

Si vous étiez non-hypnotisable (c’est-à-dire que la porte de votre subconscient ne pouvait être ouverte), vous n’auriez pas de souvenirs. C’est pourquoi la question de l’hypnotisabilité est ridicule. Toutes les informations, les idées et les croyances que vous avez acquises et qui sont stockées dans votre esprit, ont été stockées par l’hypnose – et chaque fois que vous tournez votre attention vers votre expérience subjective, vous êtes dans l’hypnose. Tout ce que fait un hypnotiseur, c’est de stimuler les processus qui se produisent naturellement pour créer des effets spécifiques.

C’est peut-être à cause des spectacles et des films que certaines personnes croient que la seule façon dont ils peuvent être hypnotisé est si une personne « hypnotiseur » raconte des choses comme « vous êtes maintenant très somnolent… vous vous trouvez dans une transe profonde et allez obéir à tous les commandements que je vous donne ! » Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Il y a également des psychologues, des psychiatres, des médecins et même des hypnotiseurs et hypnothérapeutes qui tentent de convaincre que les gens ne peuvent rien obtenir de l’hypnose par eux-même, et que le mieux qu’ils puissent atteindre, c’est un état de légère relaxation. Ceux qui disent cela, soit ne savent pas eux-même eux-mêmes comme produire de véritables transes hypnotiques, soit ils ne veulent pas que vous appreniez à le faire vous-même. La vérité c’est que vous avez déjà accompli de grandes choses avec votre esprit, même si vous n’en étiez pas conscient.

Comment pratiquer l’auto-hypnose sans même le savoir ?

Voici comment vous pouvez vous hypnotiser et hypnotiser les autres – même si vous le faites de manière totalement inconsciente ou involontaire. Quand vous jouez avec votre propre expérience subjective, vous pratiquez l’auto-hypnose.

Par exemple, si vous allez à l’école pour apprendre quelque art, lorsque vous pratiquez vous prétendez en esprit que vous maîtrisez déjà la chose. Ceci est utile à plusieurs fin : cela vous aide à vous motiver, vous ouvre l’esprit à l’expérience d’apprentissage, vous absorbez plus facilement l’information, et vous en faites une expérience divertissante. Si vous faites semblant d’être un musicien connu tout en apprenant à jouer d’un instrument; ou si vous faites semblant d’être un avocat tout en étudiant, vous pratiquez en fait l’auto-hypnose. Si vous êtes un homme et que vous voyez une belle femme et que vous commencez à vous imaginer en rendez-vous avec elle, vous pratiquez l’auto-hypnose. Ce sur quoi vous vous concentrez dans votre expérience subjective, dans votre imagination, peut avoir une grande incidence sur l’éventualité que vous obteniez ou non un rendez-vous avec cette femme.

Lorsque vous jouez avec l’expérience subjective d’autres personnes, vous les hypnotisez. Bien sûr, vous pouvez utiliser des inductions pour amener les gens en transe, mais vous n’avez pas forcément à aller jusque-là. Tout ce dont vous avez besoin pour hypnotiser d’autres personnes c’est d’engager leur imagination (et vous pouvez le faire avec une combinaison de plusieurs sens – visuel, auditif, kinesthésique, etc.). L’ensemble du processus de l’hypnose peut aussi être non-verbal. Tout ce qu’il peut prendre à une femme pour hypnotiser un homme, c’est de mettre sur une mini-jupe. Un autre exemple : si vous êtes à la recherche d’un emploi, vous habiller comme si vous étiez déjà un membre d’une équipe aidera l’intervieweur de vous imaginer comme l’un d’eux… et il serait plus facile pour vous de décrocher l’emploi. Vous voyez l’idée !

Quand d’autres personnes jouent avec votre expérience subjective, ils vous hypnotisent. Pouvez-vous rappeler une fois où vous regardiez un film que vous avez aimé ou lisiez un livre ou parliez à quelqu’un que vous aimez – peut-être vous étiez tellement absorbé dans cette personne, ce livre ou film qui a fourni une certaine stimulation mentale et émotionnelle et engagé votre imagination que, pendant un certain temps là, le monde extérieur s’effaçait de votre conscience ?

Conclusion

Quand quelqu’un dit que seulement un certain pourcentage de gens sont hypnotisable ou qu’ils sont hypnotisable dans telle ou telle mesure, ce qu’ils disent signifie plutôt : à ce moment-là, avec cet hypnotiseur particulier, compte tenu des compétences de l’hypnotiseur en question et compte tenu de l’humeur et l’état d’esprit de la personne hypnotisée, la personne peut être plus ou moins disposée à recevoir ce que l’hypnotiseur suggère.

Chacun d’entre nous passent par de nombreux états et humeurs différentes tout au long de la journée. Il y a un moment où vous pouvez avoir envie de manger, un temps où vous avez envie de dormir, un autre ou vous voulez travailler, regarder un film, etc. Si quelqu’un venait à suggérer quelque chose que vous avez envie de faire à ce moment précis, vous seriez heureux de vous y conformer et seriez alors étiqueté comme « hautement hypnotisable ». D’autre part, si quelqu’un vous suggérez quelque chose à un moment où vous n’aviez pas envie de le faire, vous seriez peut-être étiqueté comme un « sujet hypnotique résistant » ou même « non-hypnotisable ». Il est également possible que vous puissiez apprécier de faire une chose particulière à ce moment-là, mais pas avec cet hypnotiseur-là en particulier.

Il préférable d’enseigner les nombreuses formes différentes de l’auto-hypnose, car à différents moments vous pouvez vouloir la pratiquer de manière différente. Et c’est la raison pour laquelle il y a différents types d’enregistrements. L’un n’est pas meilleur que l’autre, mais plutôt il vous convient mieux à un moment donné, selon votre humeur et vos préférences.

Pour retrouver toutes les séances d’auto-hypnose enregistrées par Alain Poux, et les apprécier au moment où vous le souhaitez, cliquez ici.

Vous pouvez également, grâce à la newsletter disponible sur ce site, recevoir une première séance d’auto-hypnose gratuite, pour vous en faire une idée… si vous le souhaitez bien sûr !