Un plongeur fait une figure durant son saut

L’auto-hypnose pour la préparation mentale et sportive

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, comme ma grand-mère le disait souvent, et le dicton s’applique bien à la préparation mentale sportive. Mais ce qu’elle ne disait jamais, c’est l’importance de s’entrainer pour ce que l’on veut réussir, au lieu de penser à ce qu’on ferait si les choses ne se déroulaient pas comme on le souhaite. Avec quelle régularité vous demandez-vous quelle est la pire chose qui pourrait arriver ?

Une préparation mentale centrée sur le succès

Pour les athlètes, il est très important de se focaliser sur la réussite, sur le fait de gagner dès la première compétition, à chaque fois. Ils n’ont souvent qu’un seul essai pour faire leurs preuves. Se sentir un peu mal en point au moment crucial est simplement inenvisageable.

La première chose que je conseille aux athlètes qui viennent en consultation pour améliorer leur performance est de se préparer mentalement en s’entrainant au succès. Je leur dis de visualiser que tout se passe à merveille : marquer le but parfait, sauter le plus loin ou courir le plus vite. Du point de vue de l’état d’esprit, on sait que vous vous attirerez plus ce sur quoi vous êtes focalisé. Donc si vous êtes très concentré sur la réussite d’une épreuve sportive, alors vous aurez plus de chances de réussir.

C’est principalement parce que lorsque l’on s’imagine en train de réaliser une action, on active en fait les réseaux de neurones impliqués dans la réalisation de cette action particulière, comme si on était en train de la réaliser. Initialement, les scientifiques pensaient que les réseaux de neurones existaient uniquement dans le cerveau, mais nous savons maintenant qu’il y a un réseau à travers le corps entier. Cela signifie par exemple, que si vous êtes allongé sur votre lit et que vous vous imaginez courant, vous allez activer les muscles dans vos jambes. Il est assez probable qu’elles se mettent à tressaillir inconsciemment alors que vous pensez à les bouger.

Ce phénomène a notamment été remarqué par Milton Erickson, l’un des hommes les plus importants dans l’histoire de l’hypnose puisqu’il est largement responsable de l’arrivée de l’hypnose dans le domaine médical. Quand Erickson était enfant, il a été malade de la polio et a fini paralysé. Alors qu’il était assis dans une chaise et qu’il regardait par la fenêtre ses frères jouer avec une grande envie de les rejoindre, en s’imaginant courir dans l’herbe et tapant dans la balle, il remarqua que ses jambes avaient commencé à s’agiter dans la chaise !

La PNL dans la préparation mentale du sportif

La Programmation Neuro-Linguistique (PNL) utilise une technique dite d’ancrage. Avec l’ancrage, l’esprit crée une association entre un sentiment intense et un déclencheur externe. Cela peut avoir des effets positifs ou négatifs dans la préparation mentale sportive. Par exemple, il peut y avoir des ancrages négatifs – associés à une émotion négative – qui ramènent l’athlète à des échecs passés et qui sont déclenchés à l’approche de, ou durant, la compétition. Si ce qui déclenche l’association peut être découvert, alors il est simple de supprimer l’ancre négative. Si le sportif a besoin de s’aider de sentiments positifs et motivants lors d’une compétition, comme le calme, la concentration ou la puissance, alors il faudra créer un ancrage positif lors de sa préparation mentale, qui serait déclenché par un geste, par exemple serrer ses doigts.

Une bonne façon de s’améliorer à ce qu’on fait, c’est de trouver la personne dont on pense qu’elle est la meilleure dans ce domaine et d’étudier sa façon de faire. Si vous pensez que Thierry Henry est le meilleur attaquant du monde, il est possible de copier sa façon de penser, ses émotions et ses comportements pour créer des résultats plus proches des siens. On fait cela en utilisant une stratégie d’analyse qui permet de révéler tous les composants conscients et subconscients qui créent le comportement, ce qui donne d’excellents résultats. Quand la stratégie a été identifiée, elle peut être « installée » chez quelqu’un d’autre en utilisant l’hypnose. L’hypnose provoque un état de relaxation profonde qui peut être prolongée pour soulager le stress et maintenir un état de calme, mais aussi pour donner des suggestions positives utiles, par exemple pour la capacité à se concentrer facilement.

A un niveau plus profond, la PNL peut aussi s’utiliser pour découvrir les valeurs d’une personne et si nécessaire, résoudre les conflits qu’on y trouve. Par exemple, quelqu’un qui donne de la valeur au succès d’une part et au fait de ne pas perdre d’autre part, pourrait avoir des problèmes. Tout d’abord, la valeur « ne pas perdre » est ce qu’on appelle une valeur d’évitement, au sens que la personne essaie ici d’éviter quelque chose (en l’occurrence, perdre). Dans ce cas, leur focus est sur la défaite au lieu d’être sur la victoire, ce qui les rend plus susceptibles de perdre. Cela est en conflit avec le succès, ce qui signifie que le succès serait parfois atteint, mais sans constance du tout.

Après tout, si le sport est votre vie et que vous êtes un athlète professionnel, l’important n’est plus de participer, mais de gagner. Pour développer votre préparation mentale sportive, je vous recommande d’utiliser les séances d’auto-hypnose en mp3 que vous pourrez trouver sur cette page.